Fidaa YAHIA

Ma mission est de trouver un éditeur pour son manuscrit 

INTRANQUILLE

Histoire

Je me suis disputée… avec moi-même ! Fortement. Violemment ! Moi, Fidaa YAHIA, arabe née à Beyrouth, biberonnée à la cause palestinienne, née de parents musulmans, musulmane moi-même.

Contre

Moi, Fidaa YAHIA, Française de gauche, votant souvent à l’extrême gauche, qui a choisi la France, pays de la laïcité. Tous et tout me menaient à l’islamo-gauchisme : mes origines, mon combat pour la Palestine, mon ancrage à gauche.

Mais je n’ai pas glissé, j’ai réfléchi, remis en cause, réfléchi encore, je me suis obstinée.

Dans ma famille au Liban, mais aussi parmi mes amis, mes connaissances. Au Liban et ici en France, on a voulu m’assigner arabe défendant les arabes. Musulmane défendant l’islam. Immigrée défendant les émigrés. Orientale pourfendant l’Occident. Je me suis arcboutée et j’ai tranché.

NON !

Aujourd’hui je défends la liberté, l’émancipation et la raison. Je pourfends la bêtise, où qu’elle se trouve même chez moi. Mon combat est le combat pour la liberté. Liberté des peuples où qu’ils soient : en Palestine, en Syrie, en France et ailleurs. Liberté des esprits de l’emprise religieuse ou du religieux. Liberté des corps.

Le 17 janvier 2020

Arif emménage chez nous. Fred est allé le chercher en voiture à son hôtel à Corbeil-Essonnes. Le 18 janvier, nous lui donnons un double des clés de l’appartement… Un petit pas pour l’homme un grand pas pour l’humanité. Un petit pas pour nous un grand pas pour Arif. Un petit pas pour Arif un grand pas pour nous. Un grand pas pour nous un grand pas pour Arif !

J’agis politiquement en accueillant un mineur isolé. Dans le jargon juridico-administratif, nous sommes une « Famille Solidaire ». Nous avons fait le choix d’accueillir bénévolement un MNA : Mineur Non Accompagné. Si on voulait être plus précis, le sigle devrait être MMNA : Migrant Mineur Non Accompagné, car il s’agit toujours d’un jeune venu d’ailleurs chercher, ici, un monde meilleur.

Cet acte politique très fort calme mon intranquillité face aux dérives du monde, je peux poursuivre ce à quoi je me suis attelée depuis quelques années, réaliser mon ambition de jeunesse, passer une thèse et devenir professeur à l’université ! 

Je suis Intranquille !

L’islamisme malmène fortement les valeurs de la France.

Avoir comme horizon le monde tout entier : rêver, grandir, s’émanciper, avoir son avis personnel, voter, aimer.

Vivre librement !

Je suis Intranquille !

Autrefois je disais je suis Libanaise, mais je me soigne ! Aujourd’hui, je suis Française, heureuse de l’être, je me bats au jour le jour pour que son esprit triomphe. Pour continuer de faire vivre l’esprit des lumières, l’esprit qui m’a été inculqué par mon père musulman, par la France qui m’a adoptée et que j’ai choisie pour mère patrie.

Suis-je la seule ?

BIOGRAPHIE

Fidaa Yahia est née au Liban en 1970 de parents musulmans, d’un père très laïque, et d’une mère très traditionnelle. Dans une société machiste et conservatrice. Son enfance et adolescence ont été malheureuse à cause des guerres, de la pauvreté et du puritanisme.

Elle émigre en France en 1989, au départ elle est dans des galères financières très importantes mais apprécie le vent de liberté, jamais connu jusqu’à présent. Elle fait des études mathématiques à l’université Dauphine à Paris, puis travaille dans l’informatique pendant 15 ans. 

Fine observatrice de la politique française, elle n’aime que la politique. La vraie. 

Celle qui trouve des solutions. Celle qui élève les citoyens. Celle qui combat l’obscurantisme. Malheureusement elle n’arrive pas à adhérer à un quelconque parti car elle est beaucoup trop honnête ! Son souhait est d’un jour pouvoir faire de la politique.

Entretemps, elle prépare une thèse sur l’échec scolaire chez les enfants d’immigrés, et elle vient de réussir (à 52 ans) le CAPES de maths. Elle a une grande envie de voir comment se passe réellement l’école de la république. 

Elle est lanceuse d’alerte depuis 15 ans… et tout le monde s’en fiche. 

Sinon, elle adore aller seule au café lire un journal ou un livre et surtout observer les badauds. Elle adore également aller seule au ciné voir des films de tous les pays.